Réponse de Ségolène Royal

Publié le par AFAU

A la suite de notre lettre aux candidats à l'élection présidentielle, nous avons reçu le 10 avril la réponse de Ségolène Royal.

Ségolène Royal
candidate à l’élection présidentielle

à Monsieur Jean Pionnier, président de l’AFAU

Paris, le 6 avril 2007,

Monsieur le Président,
Vous avez bien voulu me faire part des préoccupations de l’Association Française des Amblyopes Unilatéraux.
J’ai lu avec beaucoup d’attention votre courrier. Je vous remercie de votre témoignage.
Le sort qui est réservé dans le cadre de certains concours administratifs aux amblyopes aboutit à une situation très paradoxale. La diminution de l’acuité visuelle même sans lésion organique devrait être mieux appréhendée dans ce type de circonstances.
Il serait certainement plus logique d’indiquer aux candidats s’ils sont aptes ou non avant de préparer le concours, sans parler de la déception de ne pas pouvoir accéder à un emploi alors qu’ils ont réussi le concours en question.
J’y vois là un signe parmi d’autres qui conduit au sentiment, qui se généralise dans notre société, de ne pas être considéré.
En matière de protection sociale et de prise en charge par l’assurance maladie des dépenses de santé, mon ambition est simple : que chacun ait accès sur tout le territoire aux meilleurs soins et puisse construire ainsi sa vie en bonne santé. Je veux garantir à chacun un système de santé permettant la prévention et l’accès de tous aux progrès de la médecine. C’est dans cette optique que je prends note de vos préoccupations concernant les non remboursements de certains éléments qui pourtant vous sont indispensables.
Soyez assuré que je suis tout à fait favorable à la réflexion à laquelle vous m’invitez. Si je suis élue Présidente de la République , le futur ministre chargé de la sécurité sociale mènera l’ensemble des concertations nécessaires avec comme objectif celui d’améliorer l’accès aux soins et la qualité du système de santé, celui de parvenir à un haut niveau de prise en charge, et celui de mettre en place un financement pérenne et solidaire.
Vous pouvez comptez sur ma détermination et mon écoute pour mettre en œuvre ces engagements.
Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de mes salutations distinguées.

Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article